Le jardin d’inspiration médiévale

Un jardin d’inspiration médiévale à Morschwiller-le-Bas ?

L’idée mûrissait depuis quelque temps après les découvertes des jardins de Fontevraud (49), d’Eschau (67), Daoulas (29), Quimper (29) par les uns et les autres membres du Cercle d’Histoire. Les visites répétées de ceux de Zimmersheim et de Murbach ont été comme des coups de cœur : le premier par sa foisonnante collection de plantes, le second par la poésie qui s’en dégageait.

Alors, un jardin médiéval à Morschwiller-le-Bas, … pourquoi pas ?

Notre village ne possédant ni monastère, ni « vieux quartier », ni place-forte (un premier château sur motte féodale existait-il à l’emplacement de la gentilhommière des Zu Rhein ?), le site le plus approprié pour une telle réalisation nous a semblé être le pré en partie arboré, compris entre le Dorfhüs et l’Eglise, au pied du mur du cimetière.

L’idée fut soumise au conseil municipal qui la partagea sur présentation d’une étude menée conjointement par la société des Arboriculteurs et le Cercle d’Histoire : définition du jardin médiéval, plan de situation, architecture et composition, panneaux explicatifs lors des ouvertures du jardin au public.

L’Association Patrimoine-Vie Locale (PVL) fut notre grande chance : généreuse, elle nous permit d’acquérir 3 plessis en 2012 puis 5 en 2013. La somme était rondelette, on allait sérieusement se mettre à l’ouvrage : dessouchage, mise en place des plessis en châtaignier, commande de semences et plants anciens au Conservatoire de Milly-la-Forêt …

Situé entre l’église et le Dorfhüs le jardin médiéval compte aujourd’hui 8 plessis disposés en carré, oú poussent :

  • des plantes pour se nourrir
  • des plantes pour se soigner
  • des plantes pour se vêtir

Au centre du jardin médiéval, en général, se trouve une fontaine avec ses quatre sorties d’eau évoquant les quatre fleuves du jardin du paradis : Tigre et Euphrate, Pishôn et Guihôn.

A Morschwiller-le-Bas, une stèle provenant de la base du clocher de l’église endommagé durant les combats de la libération (1944), matérialise cette fontaine en attendant une arrivée d’eau.

 

DECOUVREZ LES PLESSIS EN DETAIL

De sa naissance en 2012 jusqu’à nos jours : Le jardin médiéval au fil du temps

Embellissement du jardin médiéval : Pose de 2 arches en septembre 2016

Le jardin au fil des saisons