Personnalités de Morschwiller-le-Bas

Albert TACHARD (1826 – 1919)

Avocat et homme politique, Albert Tachard est né le 30 Juillet 1826 à Mulhouse.

Opposant au second empire. Il est député d’opposition de 1869 à 1870. Nommé ministre plénipotentiaire en Belgique après le 4 septembre 1870, il est élu représentant du Haut-Rhin le 8 février 1871. Il démissionne en Mars 1871 pour protester contre l’annexion de l’Alsace-Moselle.

Propriétaire du château de Morschwiller-le-Bas, il a créé la ferme modèle en 1860.
On peut voir sur le toit des bâtiments de cette ferme se dessiner les initiales d’Albert Tachard.

Albert Tachard est mort le 12 Février 1919 à Paris.

Alfred GIESS (1901 – 1973)

Grand peintre Alfred Giess est né le 21 Avril 1901 à Morschwiller-le-Bas.

Il  remporte en 1929 le Grand Prix de Rome et  entre à l’académie des Beaux Arts en 1955.

Il est mort le 26 Septembre 1973 à Gray en Haute-Saône.

Le groupe scolaire de Morschwiller-le-Bas porte son nom.

 

 

Autoportrait 1925

Au verso de cette carte postale, il est noté :

Verlag Lucien Giess, Niedermorschweiler

 

Lucien GIESS 

Ebéniste bien original Lucien Giess était le père du peintre Alfred Giess.

Il réalisa en bois, bien avant 1914, un appareil de prises de vues.

Il nous laissa ainsi de magnifiques photos du château et de son parc, d’auberges villageoises …

Lucien Giess habitait dans l’actuelle rue de l’école (au n° 19)

 

L’ancienne crèche située rue de l’église

 

Louisa Grosjean

En 1869 Louisa GROSJEAN fonda une crèche dans sa maison rue de l’Eglise qui n’est alors qu’un chemin pédestre.
En 1872, Mme Louisa Grosjean, veuve de M. Emile Grosjean (industriel et patron des établissements HOFER-Grosjean spécialisés dans l’impression de tissu à la main et au rouleau) quitte la commune.
Elle offre de prêter gratuitement la crèche et tout son mobilier à la commune et lui attribue une rente annuelle de 500 francs.
Par la suite, cette maison est devenue celle des garde-malades puis la demeure d’une infirmière du village.

Julien Koszul (1844 – 1927)

Organiste et compositeur français Julien Koszul est né le 4 Décembre 1844 à Morschwiller-le-Bas.
Elève à l’école Niedermeyer de Paris il eût Camille Saint-Saëns comme professeur.
Il s’installa à Roubaix où il prit la direction du conservatoire de musique.

La photo provient du livre « Correspondances… », un catalogue de ses œuvres et l’essentiel de la correspondance qui lui était adressée. En effet, les lettres qu’il écrivait à ses amis musiciens n’ont pas été retrouvées. Élève de l’école Niedermayer, il est à la fois organiste, chef d’orchestre, administrateur, pédagogue et compositeur. Il est nommé, dès 1889, directeur de l’école nationale de Roubaix, qui devient sous sa direction l’une des antichambres du Conservatoire de Paris.
Il eût pour petit-fils le compositeur Henri Dutilleux et le mathématicien Jean-Louis Koszul.

Julien Koszul est mort le 15 Janvier 1927 à Douai.